Le patrimoine du mercure inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco

Idrija est la ville avec la plus longue tradition minière en Slovénie. Son histoire est inséparablement liée à l’extraction de ce métal précieux, le mércure. Le mercure d’Idrija a contribué au développement de la science, de l’économie et de la médecine. Il était aussi indispénsable dans la technique d’amalgamation pour l’extraction de l’or et de l’argent. La mine attirait les experts les plus rénommées de l’Europe qui développaient, en coopération avec ceux du pays, des innovations techniques et technologiques d’une importance internationale. Le profit du commerce du mercure remplissait les trésors publics des pays qui étaient propriétaires de la mine selon les époques.

Après la fermeture de la mine, Idrija se retrouvait avec un patrimoine sans égal de 500 ans de l’exploitation minière, rénommé aujourd’hui au niveau mondial. En juin 2012, le « Patrimoine du mercure. Almadén et Idrija » des deux mines du mercure les plus grandes du monde était inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Ainsi, le monde a réconnu le caractère exceptionnel et unique du travail des nombreuses générations des mineurs d’Idrija, qui créaient ce patrimoine au long de presqu’un demi-millénaire.